L’Usine du futur, des technologies à portée de main pour gérer l’énergie

Loin de l’usine futuriste ou de la science fiction, des innovations de rupture comme le le big data et le machine learning sont disponibles dès aujourd’hui pour améliorer la performance énergétique d’une usine. Ces technologies sont déjà accessibles et utilisables par les industriels, et cerise sur le gâteau, permettent de faire des économies d’énergie sans investissement.

Les 34 plans de la Nouvelle France Industrielle constituent la feuille de route ambitieuse des technologies innovantes qui incarnent le renouveau technologique de l’industrie française. L’usine du futur figure sur cette liste parmi la robotique ou encore l’impression 3D. Mais à quoi ressemble par exemple l’usine du présent pour les industriels manufacturiers qui souhaitent manager leur performance énergétique au quotidien ? Bien souvent, l’outil le plus utilisé est encore un tableur sur lesquels sont laborieusement compilées à la main des données au fil de l’eau. Pour certains industriels, les Google Glass font encore office de gadget dans un atelier, et la réalité augmentée, malgré son formidable potentiel, est encore loin de ce dur constat sur le terrain.

Pourtant, les données et le numérique représentent une source inestimable d’amélioration de la performance industrielle et doivent être mieux valorisées. Bien souvent, ces données sont présentes et disponibles depuis plusieurs années dans l’usine. Parfois même à l’insu des utilisateurs qui en auraient le plus besoin, alors qu’elles pourraient les aider améliorer leur métier au quotidien. Souvent, des utilisateurs éloignés des ateliers aimeraient accéder aux données de comptage de l’énergie stockées sur les serveurs d’une supervision ou d’un automate. Mais ils ne sont pas sur place et ne sont pas à l’aise avec l’interface qui demande une certaine expertise pour être interrogée. Ces outils incontournables pour conduire le process, ne sont cependant pas toujours adaptés pour être flexibles et disponibles pour un maximum de personnes dans l’entreprise, comme par exemple les achats, la production ou la RSE.

Le cloud est aujourd’hui une des principales sources de satisfaction au plus grand nombre d’utilisateurs : il s’agit d’un véritable « contrat de performance sur les données », qui garantit leur mise à disposition rapide, sécurisée et centralisée pour un maximum d’usages, sans obsolescence. De même, le big data apporte des réponses concrètes et peu onéreuses pour réconcilier sans effort au quotidien les données du facility manager qui exploite la chaufferie avec les index de la télérelève du point de livraison du fournisseur d’énergie, ou avec les données de production issues d’une base de données SQL d’une supervision. Grâce à ces technologies, les données deviennent disponibles afin de réaliser dès maintenant jusqu’à 20% économies d’énergie. Une superbe opportunité pour regagner de la compétitivité énergétique !

 

Partager
Comments ( 0 )

    Leave A Comment

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    *